Espace membre ADEP

Espace membre ONP


La news au format pdf Imprimer la news Envoyer à un ami la news

ONP Info n°8

 
 
Edito                                                 Réflexion…
 
 « Il était une fois quatre individus qu'on appelait : Tout le monde, Quelqu'un, Chacun et Personne.
Il y avait un important travail à faire,
Et on a demandé à Tout le monde de le faire.
Tout le monde était persuadé que Quelqu'un le ferait.
 




 
Chacun pouvait l'avoir fait, mais en réalité Personne ne le fit.
Quelqu'un se fâcha car c'était le travail de Tout le monde !
Tout le monde pensa que Chacun pouvait le faire
Et Personne ne doutait que Quelqu'un le ferait…
En fin de compte, Tout le monde fit des reproches à Chacun
Parce que Personne n'avait fait ce que Quelqu'un aurait pu faire.
*** MORALITÉ ***
Sans vouloir le reprocher à Tout le monde,
Il serait bon que Chacun
Fasse ce qu'il doit sans nourrir l'espoir
Que Quelqu'un le fera à sa place…
Car l'expérience montre que
Là où on attend Quelqu'un,
Généralement on ne trouve Personne !
Je vais le transférer à tout le monde afin que chacunpuisse l'envoyer à quelqu'un sans oublier personne.
 
Circuit Classique Concours Complet poneys :
Des Cycles Classiques Poneys CCE se sont déroulés pour la première fois en 2009.
Ils se trouvaient soit sur des CCE Label chevaux soit lors de Championnats Interrégionaux Poneys.
La SHF souhaiterait voir se développer ce circuit. Voici les caractéristiques d’un CCE Jeunes Poneys :
Poneys et cavaliers autorisés à concourir:
Le circuit est réservé à des poneys de 5 et 6 ans de taille D concourant dans une seule catégorie d’épreuve.
Les cavaliers doivent avoir au minimum le Galop 7 et une licence de compétition. Il n’y a pas d’âge maximum fixé pour les cavaliers.
Le circuit :
Il comporte des épreuves qualificatives et une Finale nationale :
Les épreuves qualificatives se composent :
-          D’un test de dressage. La reprise est celle du cycle libre CCE chevaux 1ère année
-          D’un test de cross et de CSO dont les normes techniques correspondent à celles d’une épreuve de Ponam D2 (cross de 1200 à 1400m à 400m/mn, 10 à 12 obstacles, hauteur maximum partie fixe de 80cm ; CSO avec hauteur maximum de 90cm).
L’affectation des primes est identique au cycle libre chevaux (1 prime pour 3 partants). Les primes attribuées en cours d’années correspondent à des points qui sont convertis en Euros en fin d’année.
Le nombre d’épreuves maximum autorisées sur l’année avant la finale est de 8.
La Finale nationale se compose :
-          de trois tests : dressage, cross et CSO
-          Comme dans les championnats de cycle classique chevaux, d’une présentation en main avec jugement du modèle et des allures ainsi que du style sur le cross.
Les 3 premiers du championnat sont classés « Elite », les 3 suivants « Excellent », les 3 suivants « Très bon ».
L’organisation :
L’organisateur officiel est la SHF qui perçoit les engagements, paye les dotations, reçoit les subventions.
Elle délègue l’organisation technique et logistique à un Organisateur délégué à qui elle verse un montant fixe sur chaque engagement.
Les engagements sont effectués sur FFECompet.
Les juges, au moins au nombre de 2, sont habilités minimum N3.
Calendrier
Elles débutent mi-mars (voir calendrier provisoire ci-dessous).
La Finale nationale à lieu sur la 2ème semaine de septembre dans le cadre de la Grande semaine de Pompadour.
Ceci est le règlement de 2009, par conséquent des modifications peuvent apparaître pour 2010.
 
 
 
Approbations au SB PFS du lundi 12 octobre 2009 (Bulletin d’information ANPFS)
Le jury, composé de M.D. Saumont-Lacoeuille (ANPFS), F. Batellier (HN), E. de Linares (éleveur) et P. Annequin (ANPFS), a examiné 21 poneys, dont 17 issus du stud-book Poney Français de Selle et 4 poneys de races pures déjà approuvés dans leurs stud-books respectifs. L’ensemble de ces candidats formaient un lot relativement homogène, ce qu’illustrent les moyennes obtenues, aucun prétendant, contrairement aux résultats de commissions précédentes, n’ayant été noté au dessous de 13,3/20.
4 des 17 PFS présentés ont obtenu leur approbation :
  •  Rantzau de Seille (Dexter Leam Pondi, co x Panama du Cassou,ar x Lotus de Coiselet, co), 1,49 m, chic en tête et bien sorti devant avec de la branche, offre un modèle moderne avec suffisamment d’étendue et de rayons, ainsi qu’une locomotion plaisante par son amplitude et sa souplesse. Il a, en outre, montré de belles qualités sur les barres. Bien noté sur les trois ateliers, il détient la meilleure moyenne de la session avec 15,3.
  • Quilebo d’Angrie (Linaro, pe x Un Atout d’Angrie, pfs x Loulou, pfs), 1,46 m, bien noté au modèle pour ses points de force, son cadre et son squelette. Doté d’une belle hanche et de dessous armés, son manque de chic et d’expression le rend toutefois un peu commun. Il s’est bien exprimé sous la selle, en particulier au trot, sa meilleure allure, et a offert une honnête prestation à l’obstacle. Moyenne 14,9.
  • Quadrophino du Vassal (Linaro, pe x Indra Rebel, co x Nid d’Aigle, aa), 1,48 m, très chic, bien sorti et bien relié, manque cependant d’étendue, de rayons et de squelette. Correct aux allures, il fait parti des meilleurs sauteurs de la journée. Moyenne 14,8.
  • Quinail Guillaumière (Linaro, pe x Pippermintdelareboursière, nf x oi), 1,49 m, présente un modèle régulier avec une tête toutefois un peu forte et une encolure chargée qui manque proportionnellement de longueur. Satisfaisant sur les trois ateliers, il obtient une moyenne de 14,65.
Ont obtenu leur approbation en croisement :
  • Quetsche du Vignault, WB (Charivari x Firecracker x Constantin), 1,30 m, Très séduisant au modèle (meilleure note du concours) présente de l’étendue, des rayons assorties de belles masses musculaires, un bon dessus, une jolie tête expressive attachée à une encolure bien orienté avec de la flèche. Energique dans ses allures, il se déplace avec assez d’amplitude pour sa taille, mais manque un peu de souplesse. Si l’obstacle n’a pas été sa meilleure prestation, il s’est montré toutefois franc et respectueux. Moyenne 15,25.
  • Furzley Fox Trot, NF (Furzley First Aide x Luckington Sportaid x Oakley Firelight), 1,48 m, venu de Belgique, le champion des 6 ans 2008, plutôt élégant, offre un modèle régulier sans défauts majeurs, même si on l’aurait aimé un peu plus armé dans ses dessous et plus articulé. Correct sans plus dans ces allures, il s’est bien exprimé sur les barres en manquant toutefois un peu de trajectoire. Moyenne 14,6.
  • Mexico, CO (Quimper III x Garryhinch Millrace x Sticky), 1,44m, dense, armé, épais, avec du cadre, une encolure chargé mais bien sortie et bien orientée, il manque d’étendue mais fait preuve de beaucoup de sang et d’influx. S’il n’est pas particulièrement brillant dans ses allures, il galope avec un bon équilibre et saute avec la force que dégage son modèle. Un examen vétérinaire a été requis par précaution pour sa respiration bruyante. Moyenne 14,55.
Approbation sur Dossier :
  • Cyclon Texas, remplissant les conditions de performances propres a été retenu. Parmi les poneys ajournés certains, trop justes au modèle, n’affichaient pas une stature de père, d’autres péchaient par leurs allures ou ne se sont pas montrés suffisamment convaincants à l’obstacle.
  • Enfin, Quartz de Seille, meilleur sauteur du jour, doté d’un excellent galop, aurait sans doute gagné à être présenté un peu plus fleuri et plus en muscle, et à être détendu avant sa présentation sous la selle où il a été difficile de le juger à sa vraie valeur.
Justice HR et Minautoraus ne pouvant être présentés physiquement, la commission aurait aimé pouvoir examiner des dossiers mieux présentés, illustrés de photos ou de tout élément permettant de les apprécier.
Quant à Brookland Moonwalker, la commission n’a pas obtenu dans les délais les compléments d’informations demandés à son sujet.
 
Groupement d’Intérêt Public(GIP)
Afin de transférer progressivement au secteur privé et associatif la gestion des activités de l’EPA des HN (Les Haras Nationaux, au travers d’un nouvel EPA -Etablissement Public à caractère administratif- prendraient l’appellation Institut Français du Cheval et de l’Equitation – IFCE-) relevant du secteur concurrentiel et n’ayant pas un intérêt stratégique essentiel justifiant leur maintien au sein d’un établissement public à caractère administratif,
 
Attendu que
  • L’Etat entend se désengager progressivement d’un certain nombre de ses activités dans le secteur marchand au profit d’un relais assuré par les professionnels dans le cadre de structures privées ou associatives.
Au nombre de ces activités figure entre autres l’étalonnage pour un certain nombre de races et l’identification de terrain.
  • Ce désengagement doit se faire en concertation avec les collectivités territoriales actuellement concernées par ces activités ou susceptibles de l’être à l’avenir, afin de maintenir, entre autres, une présence du service de la monte publique partout où il est utile.
  • Ce désengagement doit se faire en concertation avec les personnels de l’EPA actuellement concernés par ces activités pour que leurs intérêts de salariés soient respectés.
  • Nonobstant l’existence d’un important déficit au titre de ces activités prises dans leur globalité, ce désengagement au profit de nouvelles structures privées ou associatives, organisées à l’échelon local ou régional et en partenariat éventuel avec certaines collectivités territoriales devra se faire dans le strict respect des règles de la concurrence vis à vis des structures privées ou associatives existantes et exerçant actuellement ces activités.
  • Les associations nationales de races qui en manifesteront le désir pourront s’impliquer dans la gestion de l’identification de terrain.
  • Les associations régionales d’éleveurs souhaitent pour certaines d’entre elles, s’impliquer dans la gestion ou la cogestion de carrières d’étalons et de centres techniques.
Constitution de GIP, pour une première période de 5 ans, ayant entre autres pour objets :

De réaliser immédiatement l’inventaire des centres techniques actuellement gérés par l’EPA avec les données fournies par l’EPA au moment de la constitution du GIP ? précisant :

  • Leur emplacement géographique et la nature de leurs relations contractuelles éventuelles avec les associations ou collectivités territoriales intéressées à leur fonctionnement, ainsi que la description des équipements et la liste des étalons actuellement affectés à leur fonctionnement. 
  • Le résultat de leur exploitation sur les trois dernières années établi d’après la compatibilité analytique, précisant entre autre les coûts des personnels affectés en permanence ou temporairement à leur fonctionnement ainsi que leur ancienneté et leur statut.
  • Tous les éléments de nature à permettre à un repreneur éventuel, de quelque nature que ce soit, de formuler des propositions de reprise de l’activité exercée.
De recenser auprès des associations régionales d’éleveurs, des associations nationales de races, des collectivités territoriales et des opérateurs privés, ainsi qu’au sein des personnels opérant dans ces centres techniques ou tout autre repreneur potentiel, les possibilités de reprise permettant la poursuite des activités actuellement exercées.
 
D’établir pour chaque station un cahier des charges pour sa reprise et la poursuite de ses activités dans le respect des engagements éventuels vis à vis des collectivités territoriales.
 
D’organiser progressivement, à chaque fois que ce sera possible, la transmission de ces centres techniques au nouvel opérateur privé ou associatif répondant le mieux au cahier des charges ci-dessus.
 
D’organiser, dans des conditions à définir, en concertation avec les partenaires du GIP, la transmission aux repreneurs de ces centres techniques, des étalons propriété actuelle de l’EPA et d’imaginer avec ces mêmes associations l’approvisionnement à venir de ces centres en génétique servant au progrès de chaque race et l’intérêt régional des éleveurs.
 
De confier à ces centres, en concertation avec les partenaires du GIP, ainsi qu’aux autres acteurs privés qui en feront la demande, la mission de proposer aux éleveurs la génétique de races dites "en difficulté" pour lesquelles l’Etat aura, en concertation avec les représentants des races en question, décidé d’un programme particulier de soutien.
 
De réfléchir aux activités complémentaires du secteur marchand qui pourraient être encouragées ou facilitées par les partenaires du GIP pour rendre viables les centres transférés ! 
La mise en œuvre de ces activités pourra conduire à une prolongation de l’existence du GIP au delà des 5 ans de sa durée de vie initiale et leur totale transparence, notamment financière, permettra le contrôle du respect des attentes de cet accord.
 
Défense et promotion du HN de Saint Lô
L’ONP rejoint l’association du Maire de Saint-Lô et Conseiller Régional de Basse-Normandie, afin de rassembler les collectivités, les représentants des personnels, les acteurs de la filière équine qui veulent se mobiliser fortement, publiquement et ensemble, pour maintenir et développer les activités du Haras de Saint-Lô.
 
Annoncez-nous vos champions 2009
Scooty du Tourps, appartenant à Claude Lerebourg, est un fils du multiple champion d’Europe Machno Carwyn. L’étalon Welsh accouplé à Nina du Tourps (PFS) a donné ce joli mâle vainqueur à Saint Lô certes auparavant 3ème du championnat de France des 2 ans. Avec son petit mètre quarante Scooty, dont l’extrême gentillesse est remarquée, a toutes les aptitudes pour produire des poneys de bonne taille adaptées aux enfants.
(Publié dans le journal local et pour nous faire pardonner d’avoir oublié d’afficher le résultats des mâles de 3 ans dans l’ONP Info papier n°7)
 
 
 
NOTA BENE :
  • Notre rendez-vous annoncé dans le bulletin N°7 : AG 2010 le samedi 23 janvier 2010 au HOMMET-D’ARTHENAY.
  • Le salon du cheval à Paris Villepinte du 5 au 13 décembre 2009.
 

 

Article mis en ligne le 10/11/2009.



Restez informés

Pour suivre l'actualité de notre site en continu, abonnez vous à notre flux rss ou choisissez l'une de nos catégories d'actualités.