Espace membre ADEP

Espace membre ONP


La news au format pdf Imprimer la news Envoyer à un ami la news

Communiqué de presse n°4 Epizootie de Grippe Equine

En tant que détenteur d'équidés enregistré au SIRE, vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse émanant de la cellule de crise* du RESPE qui s'est réunie le 24 mai 2012




Bilan de la situation épidémiologique
Aucun autre cas, ni aucune nouvelle suspicion n'ont été enregistrés depuis le début de semaine.
Tous les prélèvements reçus au laboratoire se sont révélés négatifs.
Concernant le poulain mentionné dans le communiqué n°3, les dernières analyses ont confirmé que la grippe était très vraisemblablement la cause de la mort.
Des animaux du foyer n°2 du Calvados devant participer à un concours dans 10 jours, des écouvillons nasopharyngés ont été prélevés aujourd'hui pour analyse de contrôle au laboratoire , afin de s'assurer de l'absence d'excrétion virale.
Les 4 foyers identifiés restent pour le moment bloqués (aucun cheval n'entre, ni ne sort).
 
 
 

Le maintien de la vigilance pour les populations à risque
Un délai de 3 semaines devant être respecté après le dernier cas d'hyperthermie, et le dernier identifié ne remontant qu'à moins une semaine (Oise), en l'absence de nouveaux cas, l'épizootie sera considérée comme définitivement close mi-juin.
En attendant, et pour éviter l'apparition de nouveaux cas, la vigilance reste de rigueur et toujours plus particulièrement pour les populations à risque : les jeunes chevaux et poulains engagés dans des concours et les animaux non vaccinés.
La tenue des concours n'est à ce jour pas déconseillée et les mesures de précaution à mettre en place sont à l’appréciation des organisateurs. Pour sa part, la Société Hippique Française (SHF) maintient ses recommandations aux organisateurs, à savoir pour rappel, une vérification systématique de la vaccination grippe sur les carnets et recommandation d'un rappel vaccinal de moins de 6 mois.

Une première conclusion de cette épizootie
Cet épisode de grippe au sein de la filière Sport a permis de mettre en évidence un élément important en terme de gestion sanitaire :
 
  • Une population de jeunes chevaux, souvent peu ou pas vaccinée avant une première participation en compétition, occasionnant lors de foyer de grippe, une extension importante et rapide au sein d'un effectif, avec des animaux présentant des symptômes marqués, voire sévères, pouvant aller jusqu'à la mort pour les très jeunes poulains.
 
 
 
La vaccination étant la principale mesure de précaution vis-à-vis de la maladie, le respect du calendrier vaccinal de primovaccination est essentiel pour l'obtention d'une bonne immunité vaccinale.

En conclusion, la sensibilisation et la responsabilisation de tous les acteurs de terrain et les mesures de prévention mises en place ont montré leur efficacité en limitant l'extension de la maladie. Même si la situation semble stable et maîtrisée, le risque ne peut être considéré comme complètement écarté.

La cellule de crise incite donc à maintenir la vigilance pour les deux prochaines semaines.

L'enquête épidémiologique se poursuit et fera l'objet d'un compte rendu sur l'épizootie qui sera diffusé à la clôture de l'épisode.

* La cellule de crise du RESPE
Déclenchée le 10 mai, elle regroupe les vétérinaires de terrain et de l’Association Vétérinaire Équine Française, la Fédération Française d’Équitation, la Fédération Nationale des Courses Françaises, la Fédération Nationale du Cheval, France Galop, l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation, le Laboratoire Frank Duncombe, la Société Hippique Française, le Trot et le RESPE.


Informations pratiques :

RESPE - RÉSEAU D’EPIDÉMIO-SURVEILLANCE EN PATHOLOGIE ÉQUINE
6 avenue du Maréchal Montgomery - 14000 CAEN
02 31 57 24 88 - 
contact@respe.net
 

 

Article mis en ligne le 30/05/2012.



Restez informés

Pour suivre l'actualité de notre site en continu, abonnez vous à notre flux rss ou choisissez l'une de nos catégories d'actualités.