Espace membre ADEP

Espace membre ONP


La news au format pdf Imprimer la news Envoyer à un ami la news

Myopathie atypique : alerte!

A la date du 5 novembre 2013, le RESPE a recensé 17 cas compatibles avec le diagnostic de la Myopathie Atypique : 1 cas en Côte d'Or (21), 5 cas dans l'Eure (27), 1 cas dans la Loire (42), 1 cas en Haute Loire, 1 cas en Mayenne (53), 2 cas dans l'Oise (60), 2 cas dans l'Orne (61), 2 cas dans le Pas-de-Calais (62), 2 cas dans le Bas-Rhin (67).
 





Le Journal le cheval a consacré un long article sur les dangers de cette maladie dans son dernier n°, car bien que son origine ait été découverte (le fruit de l'érable), bien des choses sont encore en questionnement, et l'automne avec ses vents peut transporter ces fruits jusque dans vos pâtures... Le RESPE* a publié hier un message d'alerte :

Message d'alerte de l'AMAG (« AMAG » pour « Atypical Myopathy Alert Group » en anglais. Le groupe AMAG est une association informelle regroupant des scientifiques et des vétérinaires confrontés à des cas de myopathie atypique, NDLR) : à la date du 05 novembre 2013, 82 cas compatibles avec le diagnostic de myopathie atypique ont été communiqués à la Faculté de Médecine vétérinaire de Liège et au RESPE. Ces cas ont été recensés en Belgique (46 cas), en France (12 cas), en Grande Bretagne (4 cas), aux Pays-Bas (14 cas), en Allemagne (6 cas) et en Irlande (2 cas).
Les conditions climatiques saisonnières sont propices à l’émergence de cas de myopathie atypique. Aujourd’hui nous savons que la toxine responsable de la myopathie atypique est présente dans les graines de certains érables dont l'Acer pseudoplatanus (= érable sycomore) (http://www.myopathieatypique.fr/etiologie/). Donc, il est primordial d'éviter que les chevaux les ingèrent. Avec le changement de température, les graines commencent à tomber et le risque d'intoxication est important. Dans la limite du possible, il faut limiter l'accès aux pâtures qui contiennent des érables. Dans le lien ci-dessous, vous trouverez des informations (en français) relatives à la myopathie atypique. Attention, le vent disperse les graines : il est important de parcourir votre prairie pour vous assurer qu’elle n’en contient pas.
http://reflexions.ulg.ac.be/cms/c_349179/lexplication-scientifique-aux-mortalites-fulgurantes-chez-les-chevaux-au-pre-en-automne-a-ete-decouverte-le-coupable-est-un-erable
NOUVEAU N° POUR LES URGENCES MYOPATHIES ATYPIQUES: 0497/ 707 887
* RESPE : Dans le cadre de l’épidémiosurveillance européenne de la myopathie atypique, le RESPE centralise et collecte, depuis novembre 2002, les informations cliniques, épidémiologiques, mais aussi des prélèvements, lors de suspicions de myopathie atypique qui lui sont déclarées sur le territoire français et participe à leurs analyses en collaboration avec l’Université de Liège.
 

Article mis en ligne le 07/11/2013.



Restez informés

Pour suivre l'actualité de notre site en continu, abonnez vous à notre flux rss ou choisissez l'une de nos catégories d'actualités.